Du 17 janvier au dimanche 8 mars 2015
Ivan Messac – Paroles d’images

Dossier de presse.

Ivan Messac - L origine d un monde        Tel un aventurier, Ivan Messac explore le monde de l’image. Empruntant de multiples chemins et diversifiant ses pratiques, il mène un questionnement autour de la peinture et du volume à travers des images de la société actuelle. La couleur comme évidence, guide, rythme et structure son oeuvre. Réalisée spécialement pour le Radar, l’exposition in situ Paroles d’images évoque un contenu dépassant le simple récit ou l’anecdote. Fruit du dialogue entre deux séries, l’exposition présente des oeuvres qui se confrontent, s’articulent et s’unissent pour former un tout dynamique et cohérent. Le propos est ici de bousculer nos évidences et d’interroger le monde, le quotidien, l’histoire ou l’art à travers les codes d’une société médiatique. Influencé par le Pop Art et les avant-gardes futuristes et constructivistes, le benjamin de la Figuration Narrative a su développer un langage plastique singulier. À la série Impressions Prime Time, réalisée il y a une dizaine d’années, Ivan Messac associe un ensemble d’affiches plus récentes, qu’il place à même le mur dans l’espace d’exposition. Impressions Prime Time lie le relief à la peinture.

L’artiste sculpte des formes dans le polystyrène qu’il utilise comme poste de télévision. Peints, les volumes encadrent des écrans marouflés de tissus imprimés. De ce jeu de matière, Ivan Messac tente d’entrer dans notre univers proche et familier. Empruntant les icônes de la télévision pour nous parler de nos propres références, il utilise nos «outils» du quotidien et critique une société de consommation où l’image est utilisée à outrance. De cette réflexion sur les pouvoirs des médias, Ivan Messac remet en cause astucieusement le monde que nous révèle l’écran de télévision. Avec humour, il questionne la portée intellectuelle et sensible des visions qui nous inondent. Plus ironique que réellement critique, il parle d’une réalité où aujourd’hui « […] au lieu de regarder un paysage, comme autrefois les Impressionnistes, on regarde la télé. Les images nous envahissent […]»1.Ivan Messac a vu juste !

À l’heure du Prime Time, au soleil couchant, ce ne sont plus les paysages mais bien les programmes télévisés qui font de l’audience. Produisant des oeuvres capables de modifier notre regard sur le réel, Ivan Messac fait preuve d’un véritable savoir-faire par le traitement des images. Il témoigne de notre condition de spectateur d’un monde presque virtuel, où la réalité de l’image devient plus importante que l’événement lui-même. Aguerri aux techniques de l’affiche, c’est autour de la question du pouvoir de l’image que l’artiste s’interroge et s’amuse à la fois. Défiant les codes et les limites du cadre, il utilise le papier peint comme support d’une oeuvre éphémère. Sans commanditaire, c’est en toute liberté qu’Ivan Messac réalise cette série d’affiche. S’exprimant de manière légère et parfois sérieuse, il fait référence au monde dans lequel il vit, par des anecdotes, des instants ou des souvenirs aux allures d’icônes. Spontanément et par pur plaisir, il donne la parole aux images.

Sensible aux problèmes de société, Ivan Messac tente à travers un travail éclatant de couleur d’amener le visiteur à s’interroger sur les faux-semblants, les clichés de notre époque. Avec finesse et élégance, il nous lance des clins d’oeil chargé d’humour, de fraîcheur et de vie. Ivan Messac nous parle et s’inscrit dans nos esprits, nous offrant un dialogue constant avec des images résolument pop.

J.A.