Du 15 Novembre 2014 au 28 Décembre 2014
Frédéric BRANDON – Vive la peinture de chevalet !

Dossier de presse.

Visuel Frédéric Brandon MauveDans le cadre d’une carte blanche à Jean-Luc Chalumeau

Né en 1943, le peintre Frédéric Brandon appartient à la deuxième génération de la Figuration narrative, immédiatement après, par exemple son ami Gérard Fromanger, que les visiteurs du Radar connaissent bien. Adepte d’un art engagé et même militant comme ses camarades du Salon de la Jeune Peinture dans les années 70, le voici qui pose aujourd’hui la question de savoir « qu’est-ce que la peinture ? » et qui répond : « Je veux transmettre la vie, la joie de peindre, et quel que soit le sujet, des vaches en l’occurrence, l’essentiel est d’aller au bout de ses possibilités… ». C’est ce que démontre avec force l’exposition de Bayeux qui, sous le titre en forme de manifeste « Vive la peinture de chevalet », présente une oeuvre variée, pleine d’optimisme et même d’humour, qualités picturales devenues rares, que l’artiste poursuit en effet « au bout de ses possibilités ».

Jean-Luc Chalumeau