Dès 1963, Claude VIALLAT s’orient vers l’abstraction, dès lors il entreprend d’élaborer un vocabulaire formel qui remet en cause les conventions de la peinture classique. Il commence alors à travailler systématiquement sur et avec la même forme sur des toiles non tendues sur châssis. Claude VIALLAT emploie tout type de surface textile pour représenter et expérimenter sa forme dénommée aujourd’hui « osselet » ou « haricot ». Dans cette recherche la forme de Claude Viallat n’est jamais identique, elle est toujours différente que se soit par son traitement, sa technique, son support ou ses couleurs.