Mon travail artistique est un mélange de chirurgie surnaturelle, de culture d’aberration, de bestiaire religieux, de fascination pour les formes naturelles et d’une forme d’art appartenant au domaine du merveilleux.  Mes volumes et dessins ont ainsi valeur de support à une narration mythique ou fabuleuse, mêlant imagination intellectuelle et affective, proposant ainsi au spectateur des jeux d’attraction et de séduction. Ce déploiement de ma pratique artistique, s’inscrit dans l’esthétique du cabinet de curiosité, en une sélection d’objets et de dessins, semblant être effectuée dans d’étranges collections.L’association du naturel et de l’artificiel, en une sorte de merveilleux physiologique, donne à cette nuée d’objets et de productions graphiques une unité dans leur diversité, dont la bizarrerie monstrueuse et fantaisiste fascine. Cette sidération du regard est, un procédé typique de la pièce du cabinet de curiosité, dont tout l’art consiste à rehausser l’exotisme de matériaux ou de formes déjà dotés d’une «magie» intrinsèque. Chaque dessin pourrait relever de cette esthétique de l’hybridité, de cette volonté de mêler naturel et artificiel et d’en rechercher l’accomplissement dans le bizarre et le monstrueux, créant cette catégorie essentielle du cabinet : le merveilleux. L’hybride en apparaît comme l’une des sources, pour cette simple raison qu’il trouble les repères que l’on a du monde.  Cet univers fictionnel suggère un imaginaire proche de cet «enchantement du monde» qui régissait à la Renaissance les rapports de l’Homme à son environnement.

http://magali-vaillant-art.tumblr.com/