Habitant une campagne aux aspects pluriels, l’artiste traverse dans cesse des lieux composant une mosaïque aux mille tesselles : plaines cultivées, forêts, bocage et littoral. Sa peinture restitue l’essentiel de ce qui a, à un moment donné, capté son attention. Le résultat devient haïku visuel, note d’impression, épure.

Les techniques utilisées (coulures, teintures) font appel au hasard, l’intègrent comme un élément de la création. L’oeuvre projetée à partir de paysages réels s’accommode de ce qui advient alors, créant un nouveau paysage à la frontière entre réalité et abstraction.

Son site : http://cargocollective.com/micheletreol/Sans-titre