Il commence à créer peu avant 1980. Sa peinture se veut d’abord figurative aux moyens et aux pratiques
traditionnels. Puis à partir de 1990, son geste évolue vers quelque chose de plus abstrait lié à un éclatement
du support et du cadre. Pour arriver aujourd’hui à une pratique picturale plus soutenue où la figuration est
suggérée et où le geste est affirmé.
Il questionne l’abstraction à travers le travail de la matière, une planéité affirmée par l’étalement de couches
qui sont creusées par les figures qui s’y installent.

« Il y a en un premier temps ce geste ample, large du peintre muni d’une raclette chargée de peinture .Le
geste peut connaître différentes vitesses, différentes pressions. L’objet à étendre la peinture plie. De ce
passage, de cette raclure: une trace, un sillon de peinture avec des écueils, des glissements, des mélanges
colorés ; le plus souvent l’aspect en est lisse.
C’est un geste d’une certaine idée de la Peinture, celle de la matière picturale, du all-over, de l’abstraction.
Et en un deuxième temps, cet autre geste plus attendu, plus conventionnel, celui du pinceau.
Le geste se veut méticuleux, précis, voire précieux. Il représente, Il crée une image, celle d’un et très rapidement
de plusieurs personnages.
C’est un geste d’une autre idée de la Peinture, de la figuration.
C’est cette rencontre, cette mise en rapport, cette collusion qui est donnée à voir.
Le fond semble devenir un lieu, un paysage, mais il est ce qu’il est : un rectangle peint de diverses couches,
différentes manipulations ; une planéité affirmée par l’étalement de matière qui est , aussi, « creusée »par les
poses des figures qui s’y installent.»
Denis Orhant.

Peuplement (2)

Peuplement 

Huile sur toile

100 x 73 cm

2 667 euros

La Fuite (2)

La Fuite 

Huile sur toile

70 x 40 cm

1 334 euros

Bain au crépuscule (2)

Bain Crépuscule

Huile sur toile

50 x 20 cm

834 euros

Fleur 3 (1)

Fleur 2

Huile sur toile

22 x 16 cm

434 euros

unnamed

Fleur 3

Huile sur toile

22 x 27 cm

467 euros