Deux étapes dans le travail de Gaëtan Macquet peuvent être définies. Une première qui
vise à collecter et à accumuler des objets divers. Objets qui renvoient à des souvenirs
personnels, recyclage par la pensée d’objets désuets et non nobles. Cette conservation
ne vise pas à interrompre les effets du temps et la dégradation naturelle. La seconde
étape vise à faire côtoyer ses éléments collectés différents marqueurs de temps et de
les rassembler au sein d’une composition pour donner naissance à un nouvel objet. Il
s’agit pour Gaêtan Macquet influencé par Arman et ses accumulations de déchets, de
donner à ses matériaux pauvres une qualité plastique.