Il pratique la sérigraphe sur de multiples supports : couvertures et pages intérieurs de livres, affiches, pochettes de disques, circuits imprimés… Les séries « Entropie » et « XP » sont empruntables au Radar.  Entropie signifie une fonction d’état qui sert à mesurer le degré de désordre d’un système. C’est un concept de physique. Dans les œuvres de Bernard Louvel, elle induit l’incertitude du sens d’une image. Chaque sérigraphie s’articule autour de trois espaces, sont mis en scène systématiquement « le corps d’une femme pour le passé »celle de l’artiste, un paysage chaotique pour le futur et un homme qui se débat dans la boue. Se créé  alors un jeu triangulaire entre ces trois images grâce à la lumière et aux couleurs.