Fabienne Houzé-Ricard déroule une matrice dont les motifs font écho à l’enfance, au vécu, de manière obsessionnelle. Elle développe une oeuvre entre confession et fiction, entre peinture et sculpture. C’est au travers de la répétition d’un même motif, celui du nid, symbole de la protection maternelle et de la vulnérabilité enfantine que l’artiste plonge le spectateur dans son univers intime qui convoque l’imaginaire.