Née au Chili, sa mère artiste lui fait découvrir très jeune le monde de l’art. Après avoir étudié aux Beaux-arts de Paris et de Barcelone, elle se spécialise dans la peinture et la gravure. Guacolda trouve son inspiration dans son atelier, « lieu de liberté », ou parmi les souvenirs de son enfance au Chili. La danse est l’un de ses domaines de prédilection. Admiratrice de la grande danseuse Pina Bausch, elle reprend les thèmes de la chorégraphe, assemble les silhouettes, et crée des relations entre elles. Comment ? Tout simplement en utilisant plusieurs fois la même plaque, dans un sens, puis dans l’autre. Les dessins inversés se sur-impressionnent comme une chorégraphie en plusieurs dimensions, et on peut lire sur ses estampes la sensualité et la légèreté des corps.