« L’origine du travail de Dominique Dehais est à chercher dans sa formation de peintre, où il a recueilli l’héritage des grands noms de l’abstraction, ceux des générations pionnières ou de leurs successeurs déjà confrontés à la menace du formalisme. Son travail est un questionnement sur la poursuite d’une démarche picturale radicale, sans représentation ni littéralité, perméable aux préoccupations de la société d’aujourd’hui et inscrite dans le circuit des médias et de l’information. Il pose la question de l’engagement politique dans l’art. Il s’intéresse à la figure de l’artiste en travailleur et confronte, via les moyens picturaux, le travail de l’artiste avec celui du non-artiste. Ayant longtemps exercé une activité professionnelle extra-artistique, il nourrit largement sa démarche d’une connaissance profonde des aspects humains, sociaux et syndicaux du milieu du travail. »

Olivier Grasset, 2006, à propos de l’exposition  « Placards » (extrait), Maison de la Culture d’Amiens.