Issu d’une formation pluridisciplinaire, il a débuté dans l’architecture, puis comme critique musicale. Jacques Chesnel peint depuis 1958 et travaille depuis près de 30 ans sur les rapports entre la musique et la peinture, privilégiant le jazz et les artistes comme John Coltran
ou Bill Evans. Jacques Chesnel cherche à exprimer la linéarité, le rythme de toute chose et tente de retranscrire les sonorités musicales du jazz dans ses oeuvres comme en témoignent les sérigraphies représentant Nina Simone, Lester Young ou William Basie.