Né en 1943 à paris et Diplômé de l’ Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris de 1965 à 1968.

« Il me semble que Frédéric Brandon adresse un signe de complicité à ses frères les peintres, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui qui ont, un jour ou l’autre, vu partir une toile à dominante jaune simplement parce que les murs de la salle à manger de l’amateur tiraient sur le citron.Mais au-delà de ce signe, il y a l’œuvre de BRANDON qui franchit un nouveau pas. A sa manière, qui est décidément non-violente, BRANDON poursuit son cheminement à la rencontre du plaisir de l’art, dont on sait qu’il a partie liée avec les forces de dissolution de tout ordre institué. Je veux dire l’ordre culturel dominant, sans doute, mais surtout aussi le code que toute peinture commence par se donner avant de chercher à le subvertir.  »
Jean-Luc CHALUMEAU